jeudi 26 janvier 2012

Reflets d'Ombres n°26

Cela fait déjà un moment mais je n'en avais pas encore parlé ici : je suis publié dans le numéro vingt-six du fanzine Reflets d'Ombres. Ma nouvelle s'intitule Une lettre pour Zatchlas et a été écrite dans la continuité de Le Sorcier d'à côté, qui a récemment été publiée dans Les Hésitations d'une Mouche. Il n'y a pas de lien direct entre les deux textes, cela dit ; on peut même repérer des contradictions. Disons que le personnage est à la fois le même et différent. Il évolue aussi bien en fonction des circonstances du récit que de celles de sa rédaction. En tout, j'ai écrit cinq histoires le mettant en scène, en juin et juillet derniers — peut-être aurez-vous donc l'occasion de lire la suite de ses aventures. J'ignore si je reviendrai vers lui ; je ne prévois en tout cas pas de le faire dans l'immédiat.

J'ajouterai que je ne puis assumer la paternité du narrateur, vu que ce n'est pas un personnage de papier. Il s'agit en fait de mon colocataire et ami Gregory qui a gentiment accepté de se prêter au jeu. Je l'en remercie et ose espérer ne pas l'avoir trop mal rendu...

Vous pouvez lire cette nouvelle (et les autres du numéro aussi, pas de jaloux !) sur le site de Reflets d'Ombres. Une version papier devrait suivre mais n'est pas encore disponible à la vente. Je vous tiendrai au courant.

Juste un détail : une citation latine figure dans ce texte et l'équipe du fanzine a choisi de ne pas en intégrer la traduction. Pour ceux qui ne lisent pas le latin dans le texte, je l'ajoute en bas de ma note. Attention, ne la lisez pas avant d'y être arrivé dans la nouvelle pour ne pas vous gâcher le plaisir de la lecture !
Il y a ici un Égyptien nommé Zatchlas, prophète du premier ordre. Dès longtemps il s'est engagé avec moi, au prix d'une somme considérable, à évoquer temporairement une âme du fond des enfers, et à lui faire animer de nouveau le corps qu'elle aurait quitté. (Traduction : M. Nisard)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire