lundi 3 septembre 2012

100 histoires de sorcellerie : poème 53

Vendredi, c'était la lune bleue. Je pouvais difficilement assister à un tel phénomène sans m'en inspirer pour écrire une histoire de sorcellerie. Celle-ci a mis tout le weekend à venir mais daigna finalement se laisser coucher sur le papier.
Vous remarquerez que j'ai passé le cinquante-deuxième poème, qui est présentement soumis à un concours. Je le posterai ici sitôt connus les résultats de celui-ci.


Quand bleue est la lune...

Quand bleue est la lune,
J'invoque les runes
Dans un bois obscur.
Elles m'apparaissent
Pleines de sagesse
En cet endroit sûr.

D'abord l'acérée
Montagne enneigée :
L'impérieuse Ūruz.
Puis vient à sa suite,
À l'appel du rite,
Sa cousine Ansuz.

Font la révérence,
Marchant en cadence,
Jēran et Ehwaz ;
Battant de ses ailes,
Les rejoint leur frêle
Parente Dagaz.

Toutes les vingt-quatre
Allument, bleuâtres,
Ce coin de forêt
Et moi je contemple
Leur mouvement ample
Dans tous ses aspects.
02/09/2012

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire