mardi 16 octobre 2012

100 histoires de sorcellerie : poème 59

J'ai un peu de mal à versifier, ces temps-ci. Mes projets en prose avancent bien et j'espère pouvoir vous en faire lire bientôt des extraits, mais la poésie ne vient pas si facilement et j'accumule les débuts d'histoires de sorcellerie abandonnés.
Voici la seule que j'aie achevée dernièrement. Je n'en suis pas spécialement content mais, au moins, elle devrait meubler ce blog le temps qu'une véritable information daigne tomber.


Je vivrai cent ans...

Je vivrai cent ans
D'une vie pleine,
Cela seulement
Si reste en sa gaine
La fiole de sang
Confiée au vieux chêne.

Je parle aux oiseaux
Qui me renseignèrent
Le tranquille hameau
Où il pousse en terre —
Ce parfait dépôt
Pour l'étrange affaire.

Je vivrai cent ans
Si dans ses racines
Il soustrait au temps
L'eau alizarine,
Des Parques sauvant
Ainsi ma bobine.

15/10/2012


Sinon, comme vous pouvez le constater, j'ai fait quelques changements dans le visuel de cet espace, qui n'avait pour ainsi dire pas évolué depuis sa création. Qu'en pensez-vous ; est-ce mieux ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire