jeudi 6 décembre 2012

100 histoires de sorcellerie : poème 66

Un petit sonnet de circonstances, un peu improvisé, je dois le reconnaître...
Notez que je publie cette soixante-sixième histoire de sorcellerie le six décembre. Serait-ce un signe ? Probablement pas.
 

Saint Nicolas est un sorcier !

Ô grand Saint Nicolas, patron des écoliers,
N'es-tu pas nécromant, au vu du sauvetage
De ces pauvres enfants qu'avait tués de rage
Un immonde boucher avant de les saler ?

Ou un peu démoniste, ayant su transformer
Le terrible Krampus — monstre des premiers âges —
En un doux animal dont tu as fait ton page ?
Devrais-je donc louer le patron des sorciers ?

Mais regarde-toi donc, tout de robes vêtu
Et serrant dans ton poing un long sceptre tordu,
Ce bâton de pouvoir dont on fit notre emblème.

Ô grand Saint Nicolas, tous les doutes sont vains :
Tu es notre patron car ta barbe sans peine
Saurait rendre jaloux Dumbledore et Merlin !

2 commentaires:

  1. Il est réussi je trouve ^^ ! J'ai beaucoup aimé la référence à Dumbledore et Merlin héhé !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci. J'avais un peu hésité à l'oser (surtout par rapport à Dumbledore) car je trouvais que cela pouvait mal s'associer à la rigueur du sonnet mais, en fin de compte, il me semble aussi que cela colle assez bien.

      Supprimer