jeudi 18 avril 2013

100 histoires de sorcellerie : poème 92

En faisant du rangement cette semaine, j'ai retrouvé le premier quatrain de ce poème, griffonné je ne sais plus quand sur une feuille volante. Sans faire ni une ni deux, je lui ai écrit une suite. Cela reste fort modeste, comme histoire, mais j'apprécie néanmoins sa forme très « carrée » : quatre quatrains de tétrasyllabes. De plus, c'est involontaire mais leur disposition forme presque un calligramme...

 
Au krommlec'h

Noire la nuit :
Sans faire un bruit,
Les sorciers vont
Danser en ronds.

Dans la clairière,
Poussent des pierres
Jadis plantées
Sûr par des fées.

En cet endroit,
Pour le sabbat
Se sont rejoints
Tous les païens.

Les monolithes
Témoins du rite,
Sorciers, sorcières
Font leur prière.
15/04/2013


D'autre part, ma nouvelle Miaulements dans la nuit et sa concurrente sont toujours au coude à coude dans le Tournoi des Nouvellistes. Les votes sont acceptés jusqu'à demain minuit ; n'hésitez donc pas à soutenir l'une ou l'autre.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire