jeudi 16 mai 2013

100 histoires de sorcellerie : poème 96

Mes examens de fin d'année approchant, je n'ai pas vraiment la tête à écrire. Depuis une dizaine de jours, les brouillons s'accumulent mais ce petit poème est le premier que je parviens à finir. Il s'inspire d'une légende scandinave mais n'est finalement guère différent de la trame de ma septante-sixième histoire de sorcellerie. Quand je disais que je commençais à tourner en ronds...


Askafroa

Au mercredi des Cendres,
Dans un autre pays,
La coutume est de rendre
Hommage à un esprit.

C'est le gardien du Frêne
— Arbre si beau et droit —
Ou plutôt la gardienne ;
Son nom ? Askafroa.

Quand sonnent les matines,
Ils vont faire cadeau
À ses nobles racines
D'une délicate eau.

Étant reconnaissante,
On dit qu'Askafroa
Vit dans la bonne entente
Avec eux douze mois.
15/05/2013


Personnellement, alors que je l'écrivais, ce poème m'évoquait tout spécialement ce dessin de Julie Maroh qui est depuis plusieurs années affiché dans ma chambre, en poster. Et puis bien sûr les fameuses Hamadryades de Rops...

2 commentaires:

  1. C'est rigolo j'ai pensé à ce dessin aussi!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, je ne suis pas surpris que nous ayons des références en commun. ;-)

      D'ailleurs, j'y pense : nous avions visité ensemble le marché de Noël d'où j'ai ramené ce poster...

      Supprimer