samedi 29 novembre 2014

Du neuf en vers

Dans mon dernier billet, j'ai détaillé mes récentes publications en prose, et promis de faire de même pour celles en vers. Mieux vaut tard que très tard, voici la suite de mon actualité littéraire !
  • Je suis au sommaire des deux derniers numéros de La Salamandre d'Axolotl, avec deux poèmes inédits, issus de ma série des « nouvelles histoires de sorcellerie » (dont ils sont respectivement les cent-dix-septième et cent-vingt-huitième textes). Le premier s'intitule Parasitisme et — pour l'anecdote — a été rédigé dans mon lit, le soir du dernier Noël, alors que tout dormait autour de moi mais que je ne parvenais pas à trouver le sommeil. Le second poème s'intitule Ma Vénus à six sous et a, celui-là, été rédigé dans un train, en mars dernier.
Le numéro est à télécharger au format PDF ou à lire en ligne via Calaméo.
Le numéro est à télécharger au format PDF ou à lire en ligne via Calaméo.
  •  J'ai également publié un poème — déjà vieux, celui-là — dans l'anthologie numérique Poésie érotique et autres amusements. Il s'agit de ma nonantième histoire de sorcellerie, que vous connaissez déjà : La Petite Sorcière.

  • Enfin, je me trouve au sommaire du cinquième numéro du magazine Diableries, qui vient de paraître. J'y suis en compagnie d'un autre poète (qui y publie cependant un article) : Marc-Louis Questin, dont je vous reparlerai très vite à l'occasion d'une autre collaboration. Le texte que j'ai confié au magazine est fort récent — sa rédaction date du mois de juillet dernier — et s'intitule Au sabbat II. Il s'inscrit donc dans ma tendance récente (je vous en parlais dernièrement) à revisiter des thèmes précédemment exploités, au moyen d'un mètre nouveau.
Le numéro est à télécharger au format PDF via la plateforme Scribd.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire