vendredi 12 décembre 2014

Crapaud du sabbat

J'ai poursuivi cette semaine mon apprentissage de la linogravure. Ma troisième œuvre produite constitue une étape importante car il s'agit de ma première véritable gravure sur linoleum (les deux précédentes ayant été effectuées sur de la gomme à graver). Et force est de constater que travailler ce matériau offre des sensations et un résultat assez différents : plus dure, il est également plus friable et oblige donc à tirer le meilleur parti du tranchant des gouges.

Je poursuis ma petite série de crapauds. Celui-ci, un crapaud à trompe d'éléphant (oserais-je parler de « crapéphant » ?), s'inspire en fait d'un de mes romans favoris : La Légende et les aventures héroïques, joyeuses et glorieuses d’Ulenspiegel et de Lamme Goedzak au Pays de Flandres et ailleurs de Charles De Coster. Dans l'ultime chapitre du premier livre, Ulenspiegel et sa compagne Nele se rendent lors d'une transe au « sabbat des Esprits du Printemps qui sont les Pâques de la Sève ». Là, ils font la rencontre de tout un bestiaire né de l'imagination — géniale — du romancier. Voici l'extrait mentionnant notre crapaud (livre I, chapitre 85) :
Mais ils eurent plus peur encore quand les esprits, par milliers, prirent place sur des sièges qui étaient d’énormes araignées, des crapauds à trompe d’éléphant, des serpents entrelacés, des crocodiles debout sur la queue et tenant un groupe d’esprits dans la gueule, des serpents qui portaient plus de trente nains et naines assis à califourchon sur leur corps ondoyant, et bien cent mille insectes plus grands que des Goliaths, armés d’épées, de lances, de faux dentelées, de fourches à sept fourchons, de toutes autres sortes d’horribles engins meurtriers. Ils s’entre-battaient avec grand vacarme, le fort mangeant le faible, s’en engraissant et montrant ainsi que Mort est faite de Vie et que Vie est faite de Mort.
C'est donc à ce siège-chimère que j'ai voulu donner corps. J'ai en outre désiré le représenter avec un goitre, comme saisi en plein coassement. Cette gravure n'est évidemment pas sans défauts (plis de la trompe trop longs, perspective de la seconde patte antérieur imparfaite, mauvaise impression de la signature...) mais je n'en suis cependant pas mécontent. Et vous, qu'en pensez-vous ?


La plaque gravée – cliquez pour afficher en plus grand.

L'estampe obtenue – cliquez pour afficher en plus grand.

3 commentaires:

  1. de mieux en mieux ! tu pourras bientôt illustrer un recueil de 100 histoires de sorcellerie !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci !

      Le recueil ne comportera en fait que 66 histoires (à ce stade non illustrées). Mais il devrait parvenir sur le bureau de quelques éditeurs dans le courant de la semaine prochaine !

      Supprimer
  2. Cool. Je croise les tentacules pour toi !
    Réserve-m'en un, dédicacé, dès que l'affaire sera faite !

    RépondreSupprimer