dimanche 14 décembre 2014

Le Capital des Mots

Trois de mes poèmes ont été publiés hier dans la revue numérique Le Capital des Mots, animée par le poète Eric Dubois. Quoique rédigés à des périodes différentes, je pense qu'ils présentent une certaine unité, ne fut-ce que par leurs références respectives à des textes d'auteurs considérés aujourd'hui comme classiques.
 
  • Expédition punitive, rédigée le 11 août dernier, est ma cent-cinquantième-et-unième « histoire de sorcellerie » et, à ce stade, ma dernière (elle le restera sans doute car je suis désormais passé à une autre série, dont je vous parlerai très bientôt). C'est un poème de forme assez ordinaire, composé de quatrains d'octosyllabes. Je l'ai fait précédé, en guise d'exergue, d'un extrait de l'Ulenspiegel de De Coster.
     
  • Escapade nocturne (à ne pas confondre avec ma nouvelle éponyme) est un texte un peu moins récent. Il s'agit en fait de ma toute première « nouvelle histoire de sorcellerie », la cent-et-unième, rédigée en juillet 2013 et restée jusqu'ici inédite. Composée de huitains de tétrasyllabes à rimes embrassées, elle imite la forme assez originale d'un poème de Guy de Maupassant, qu'elle cite d'ailleurs en exergue.
     
  • Quant à La Ronde du sabbat, certains d'entre vous l'ont sans doute déjà lue. Il s'agit en effet d'un texte plus ancien (ma quatre-vingt-troisième « histoire de sorcellerie », écrite en mars 2013), qui avait déjà fait l'objet d'une publication sur ce blog. Pour l'anecdote, c'est le tout premier poème que j'ai écrit en terza rima. Voulant également le doter d'un exergue, j'ai choisi pour ce faire un extrait de l'œuvre de Hugo à laquelle il emprunte son titre.
 
Je remercie Eric Dubois pour sa confiance, et vous souhaite à toutes et à tous une bonne lecture !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire