samedi 28 février 2015

Retour à la mare

Me consacrant ces derniers temps à la gravure à la pointe sèche, j'ai eu envie de revisiter ce lundi le tout premier sujet que j'avais représenté en linogravure : un crapaud porteur du collier de l'ordre de la Toison d'or. Cette première version ne date que d'un peu plus de deux mois, mais je ne pense pas moins qu'une sacrée évolution est visible !

Il faut cependant noter que la technique utilisée est fort différente. Cette fois, j'ai gravé une feuille de plastique transparent (avec une véritable pointe sèche, et non plus mon aiguille à coudre scotchée sur un crayon), ce qui facilite grandement les choses puisqu'il est dès lors possible de reporter les contours d'une image posée en dessous. Une autre évolution par rapport à mes gravures précédentes concerne le support d'impression : j'ai utilisé pour la première fois du papier japon.

Jugeant le résultat très satisfaisant, j'ai bien l'intention d'utiliser à nouveau cette technique pour de prochaines illustrations...


La plaque gravée, qui s'avère affreusement difficile à photographier.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire