samedi 8 août 2015

Le Grimoire du Faune

Chroniqueur depuis plusieurs mois pour Faunerie, le webzine des jeunes Éditions du Faune, et ayant par le passé publié des poèmes sous leur égide, c'est tout naturellement que j'ai participé à leur premier titre : une anthologie au format papier, parue il y a peu et à la suite d'une campagne de financement participatif, sous le titre éloquent de Grimoire du Faune.

L'anthologie est à commander via cette page.

Ainsi que je l'annonçais dans un billet où j'exposais le projet poétique m'occupant actuellement, le texte que j'y publie est en quelque sorte une prémisse de mes « Mystères égyptiens ». Il a été rédigé en novembre dernier, alors que je n'avais pas encore jeté mon dévolu sur le poème en prose. Il s'agit dès lors d'un sonnet d'alexandrins, l'unique que j'ai écrit sur ce thème.

Intitulé La Danseuse égyptienne, il lui revient d'ouvrir l'anthologie car il a été placé immédiatement après l'éditorial. Il s'y trouve en vis-à-vis d'une superbe création graphique de Miyou Charaxe, intitulée La Voyante et qui partage son parti-pris orientaliste.

Le Grimoire est un livre multigenre, porté par des talents divers et graphiquement parfait. Je suis notamment fier d'y côtoyer Éric Lysøe, spécialiste de l'École belge de l'étrange dont j'apprécie grandement les écrits critiques et qui signe dans ces pages un conte un peu écolo intitulé La Migration, fort à propos car inspiré de la mythologie grecque. 

Je ne peux dès lors que vous recommander chaudement cette belle anthologie, et adresse par ailleurs à son éditrice mes sincères vœux de succès pour ses projets futurs.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire