mardi 6 octobre 2015

Du neuf sur l'iconographie sabbatique

Je me suis fait fort discret sur ce blog tout au long du mois de septembre, mais on aurait tort d'en déduire que j'ai été inactif. J'avance progressivement sur plusieurs projets de belle ampleur — dont je vous parlerai en temps voulu — et ai également enregistré quelques progrès dans mes travaux critiques sur l'iconographie sabbatique.

J'ai ainsi publié en début de semaine dernière un cinquième article sur Faunerie. Intitulé En balai, à dos de bouc... à rebours, en tout cas !, il explore la philosophie de l'envers régissant le sabbat des sorcières, au travers de plusieurs sous-thèmes tels que les vols magiques, les danses et le « baiser infâme ». Cette réflexion est l'occasion d'aborder une petite trentaine d'œuvres d'époques variées, de même que quelques sources littéraires (Joris-Karl Huysmans et Baudelaire, notamment).


Otto Goetze, Sorcières chevauchantes, 1924.

Artiste inconnu, « Sorcier chevauchant vers le sabbat », xylogravure, illustration pour Ulrich Molitor, Hexen Meysterey, 1545.

Louis Le Breton, « La Danse du sabbat », gravure par M. Jarrault, illustration pour Jacques Collin de Plancy, Dictionnaire infernal, [1818] 1863.

Artiste inconnu, Osculum Infame, xylogravure, illustration pour Francesco Maria Guazzo, Compendium Maleficarum, 1608.


Deuxièmement, j'ai également lancé hier une chaîne YouTube conçue comme un prolongement de ces articles et destinée à transmettre le même contenu de manière plus attrayante. L'ensemble est encore un peu brouillon et en construction, mais cela avance. Voici la première vidéo mise en ligne, qui reprend globalement l'idée développée dans mon premier article, en la complétant au moyen d'analyses faites dans les troisième et quatrième.


Je suis bien conscient que je ne suis pas un orateur né (ni un monteur, d'ailleurs). Afin de pallier ma tendance à accélérer mon débit de parole par moments et dès lors à manger mes mots, j'ai retranscrit l'intégralité du texte en sous-titres ; activez-les pour plus de confort de visionnage. N'hésitez du reste pas à me faire part de vos commentaires sur cette entreprise ; votre avis m'intéresse d'autant plus qu'il peut m'aider à progresser.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire