jeudi 16 juin 2016

Portrait d'Émile Verhaeren

Cela faisait longtemps : je me suis remis cette semaine à la gravure sur Tetra Pak. Pour l'occasion, j'avais envie d'agrandir la série que j'ai débutée l'année passée et que je serais tenté d'intituler la « Galerie des Vilains Bonshommes ». Il s'agit de portraits d'artistes et de penseurs que j'apprécie, que je réalisais initialement en linogravure. Après Jean Ray, Gerald Gardner et Marc-Louis Questin, je me suis donc cette fois penché sur les traits (et sur la moustache emblématique !) du poète Émile Verhaeren.


J'ai gravé cette petite plaque (13 x 7,2 cm) lundi soir, à main levée mais en me basant sur des photographies et sur le portrait de Verhaeren par John Singer Sargent. L'idée était d'une part d'essayer de travailler plus vite et plus spontanément, et d'autre part d'améliorer ma gestion des noirs et du contraste. Sur ce dernier point, c'est une réussite, je pense : ce dont je suis le plus content, dans cette gravure, est en effet son arrière-fond. Pour ce qui est du visage et de la veste, il y a bien plus de défauts...


J'ai imprimé l'estampe dès le lendemain et, à ce niveau, je ne suis pas non plus satisfait de ma technique… J'ai simplement réalisé l'impression en taille-douce « à la cuiller », sur du papier blanc de photocopieur. Or, il est difficile d'obtenir une image parfaitement nette sans presse, et ce papier tend à baver un peu (ici, cela se voit notamment en bas sur le gilet et à droite sur le visage). J'ai aussi fait un test avec un papier vélin, mais il était trop épais. Je vais donc faire des essais pour en trouver un plus adapté.

Je pense dès lors que d'autres portraits vont suivre, vu que c'est un excellent exercice...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire