lundi 9 janvier 2017

Portrait d’Aurora Aksnes



Portrait d’Aurora Aksnes, pointe sèche sur Tetra Pak,
simili papier japon 130g/m2, 4.3x5.8 cm, janvier 2017.

Voici ma dernière gravure, réalisée dans la foulée de mon autoportrait. Cette fois encore, il s’agit d’une pointe sèche sur Tetra Pak, de très petit format (c’est la plus petite estampe que j’ai jamais réalisée). Il y a bien sûr des défauts, dus d’une part à la pratique de la gravure « à main levée », sans repère ni esquisse, et d’autre part à la référence employée — une vidéo de concert à l’éclairage complexe, qui a induit des incohérences dans les ombres.

Dans l’ensemble, je ne suis pas mécontent de moi, mais trouve tout de même le rendu un peu sombre ; cela correspond assez peu à la personnalité lumineuse de cette chanteuse. L’idée de réaliser son portrait s’est progressivement imposée à moi, étant donné que c’est une des artistes que j’écoute le plus souvent, lorsque je grave où travaille à la presse. Quelque chose dans sa musique soutient vraiment la concentration, je trouve…

Détail de l'estampe.

Si vous ne connaissez pas Aurora, je vous invite à la découvrir via la performance ayant tout d’abord retenu mon attention ; un live organisé et mis en ligne par la marque Honda :


Je vous recommande aussi de visionner cette courte succession de « Shower Thoughts », qui donne un bon aperçu de sa légèreté d’esprit :


Bref. Écoutez si cela vous plaît ; n’écoutez pas si cela ne vous plaît pas. Mais en ce qui me concerne, elle est assurément dans mon top des découvertes musicales de 2016.


Pour revenir à la gravure, je me rends compte que je complexifie progressivement ma technique. J’en suis à la fois heureux car cela rend moins prégnant l’aspect naïf de mes portraits (qui me déplaît au plus haut point), et un peu frustré car le chemin à parcourir n’en apparaît que plus clairement. Le positionnement des ombres, le relief induit par le tramage… c’est somme tout le travail du trait spécifique à la gravure qu’il me faut prendre à bras-le-corps…

La plaque gravée.

Les estampes en cours de séchage. Les timbres sont là en guise d'échelle.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire