samedi 1 avril 2017

Parution d'un nouveau poème

Gravure servant d'illustration à mon poème.
(Louis Le Breton, Danse du sabbat, 1863.)

Cela faisait longtemps : j'ai publié cette semaine un poème inédit, l'un des rares que je suis parvenu à écrire dernièrement. Il m'a été inspiré par une de mes lectures récentes : Poèmes d’automne et de nuit, de Marcel Darimont.

Ce conte en vers s'intitule Nausée et constitue une suite de Holocauste, que je vous avais donné à lire voici quelques mois. Il recourt dès lors au même mètre, et met en scène les mêmes protagonistes dans une ambiance similaire, mi-naïve, mi-cruelle.

En voici un bref extrait :

« Viens ! à présent, on va danser »
Dit Marion d’un air enjoué.
Gaston doit retenir un râle :
Il est perclus de haut-le-cœur
Et ses compagnes lui font peur
— Que trament donc ces deux macrâles ?


Cliquez ici pour la suite, publiée dans le webzine Faunerie !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire