lundi 24 juillet 2017

Travaux de vacances : une nouvelle vidéo et un article

Je plaisante : je ne prends pas de vacances, je suis à mon compte. J'ai tout de même trouvé un peu de temps à consacrer à mes activités annexes et ai ainsi rédigé un article supplémentaire à ma série consacrée à l'iconographie sabbatique, que je développe depuis plus de deux ans à destination du webzine Faunerie. Sixième de la série, celui-ci s'intéresse à des reines du sabbat flamandes, issues d'œuvres de Charles De Coster, Marcel Schwob et Pierre Mac Orlan.

Artiste inconnu, « La Reine du sabbat », ill. pour
Roland Brévannes, L’Orgie satanique à travers les siècles,
Paris, éd. Charles Offenstadt, 1904, p. 116.

Contrairement aux précédents, cet article se base donc essentiellement sur des sources d'ordre littéraire. Il présente du reste une dimension plus spéculative car il interroge davantage des représentations culturelles implicites que des motifs répétés concrètement dans des œuvres succinctes. C'est quelque chose sur lequel j'ai voulu insister en donnant à ce texte son titre : Brève méditation sur la flamandité des reines du sabbat.


Dans un même temps, j'ai tourné, monté et mis en ligne la chronique vidéo de mes lectures du mois de juin, que vous trouverez donc à présent sur ma chaîne YouTube.


Dans cette vidéo, je chronique les livres suivants :
  • Michel HOUELLEBECQ, Soumission, Paris, éd. J’ai lu, n° 11631, [2015] 2016, 320 p.
  • Paul PICCARRETA (dir.), Limite, n° 6 : « Le Grand Remplacement (le vrai !) », Paris, éd. Première Partie, avril 2017, 112 p.
  • Thomas OWEN, La Cave aux crapauds et autres contes étranges, Verviers, éd. Gérard & Cie, coll. « Bibliothèque Marabout – Fantastique», 1974, 320 p.
  • Edgar Allan POE, Théophile GAUTIER, Guy DE MAUPASSANT & Nicolas GOGOL, Nouvelles fantastiques (présentation, notes, questions et après-texte de Sylvie HOWLETT), Paris, éd. Magnard, coll. « Classiques & Contemporains », 2001, 138 p.

Voilà donc pour mon mois de juillet. J'espère que le vôtre a également été riche de découvertes et de travaux culturels. Je vous souhaite un bon été, et vous dis « à bientôt » pour de nouveaux partages !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire